Le Japon relance d'un réacteur nucléaire après 5 ans d'arrêt

Vue sur le site nucléaire du Fukushima
Vue sur le site nucléaire du Fukushima - © BEHROUZ MEHRI - AFP

Un réacteur nucléaire a été relancé mercredi au Japon, qui redémarre au compte-gouttes ses unités depuis 2015, après l'arrêt de toutes les centrales du pays à la suite de l'accident de Fukushima.

La compagnie Kansai Electric Power a annoncé dans un communiqué avoir réactivé l'unité 3 de la centrale d'Ohi (ou Oi, ouest), stoppée en septembre 2013. Elle ne produira cependant de l'électricité qu'à compter du mois d'avril.

Au total, six réacteurs (dont deux sont actuellement suspendus pour une maintenance de routine) ont pour l'heure été remis en service, sur un parc de 42 unités, contre 54 avant la catastrophe de mars 2011.

D'autres redémarrages prévus

Plusieurs autres redémarrages sont prévus dans les semaines à venir, une avancée pour le gouvernement de Shinzo Abe qui veut relancer tous les réacteurs jugés sûrs par l'Autorité de régulation nucléaire, arguant du surcoût de l'achat des hydrocarbures nécessaires au fonctionnement des centrales thermiques.

Il se heurte cependant parfois aux réticences des élus locaux et surtout à l'opposition des écologistes, qui n'hésitent pas à faire appel à la justice pour entraver le processus, jugeant que les leçons de Fukushima n'ont pas été tirées.

Tous les réacteurs du Japon avaient progressivement été arrêtés après ce drame provoqué par un violent séisme suivi d'un gigantesque tsunami. Des normes plus sévères sont depuis entrées en vigueur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK