Le Hamas coupable de crimes de guerre dans la bande de Gaza?

"En fait, le Hamas a saisi cette occasion pour régler ses comptes, et a donné carte blanche à ses forces de sécurité pour mener des actes de vengeance ou pour semer la terreur à Gaza", assure Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d'Amnesty International. L'ONG a compté au moins 23 exécutions extrajudiciaires de Palestiniens. "Et il y a eu aussi un grand nombre d'arrestations et de la torture de dizaines de membres du Fatah", ajoute Philippe Hensmans. 

"Ce qu'il y a de terrible c'est que, contrairement aux arguments qui avaient été avancés par le Hamas disant qu'il n'avait exécuté que des traitres qui collaboraient avec Israël, au moins seize personnes qui ont été exécutées étaient déjà en détention avant le début du conflit. Ca montre qu'en l'occurrence on a utilisé ces exemples-là pour essayer d'impressionner l'opinion publique..."

Ce n'est pas la première fois qu'Amnesty dénonce les crimes perpétrés par le Hamas. L'ONG espère que l'enquête des Nations Unies permettra de poursuivre les auteurs de ces exactions.

NDD avec Damien Roulette

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK