Le groupe immobilier chinois Evergrande s’écroule pour son retour en Bourse

La chute continue pour Evergrande: le groupe immobilier chinois ultra-endetté, dont la faillite potentielle pourrait ébranler l'économie du pays asiatique, a vu son action s'effondrer jeudi à son retour en Bourse à Hong Kong.

Ce promoteur, l'un des plus gros de Chine, qui possède notamment le club de football Guangzhou FC entraîné jusqu'à peu par le champion du monde italien Fabio Cannavaro, traîne une ardoise d'environ 260 milliards d'euros.

Le cours de l'action Evergrande a chuté de 10,5% jeudi lors des premiers échanges à la Bourse de Hong Kong, signe de la faible confiance que les investisseurs accordent encore au groupe moribond.

Ce plongeon intervient peu après l'annonce par l'entreprise de l'échec de la vente de 50,1% du capital de l'une de ses filiales à un autre promoteur chinois, Hopson. L'affaire aurait pu rapporter 2,2 milliards d'euros.

Evergrande avait suspendu sa cotation à Hong Kong le 4 octobre après plusieurs échéances manquées de remboursements de prêts.

Le groupe avait annoncé mercredi soir que les échanges boursiers sur son action reprendraient ce jeudi, tout en avertissant qu'il pourrait "ne pas pouvoir honorer ses obligations financières".

Des dizaines de propriétaires lésés, n'ayant pas reçu livraison de leur appartement, ainsi que des fournisseurs non payés, avaient manifesté en septembre devant le siège du groupe à Shenzhen (sud de la Chine).

Reportage JT du 16/09/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK