Le gouverneur d'Ankara interdit les rassemblements culturels LGBTI

L'ambassade allemande à Ankara a affiché un drapeau arc-en-ciel en soutien à la communauté LGBT.
L'ambassade allemande à Ankara a affiché un drapeau arc-en-ciel en soutien à la communauté LGBT. - © ADEM ALTAN - AFP

Les autorités turques ont annoncé dimanche l'interdiction "jusqu'à nouvel ordre" des rassemblements culturels LGBTI dans les cinémas et lieux d'exposition de la province d'Ankara, suscitant la colère d'associations qui dénoncent une mesure "discriminatoire" et "arbitraire".

"Depuis le 18 novembre et jusqu'à nouvel ordre, tous les événements cinématographiques, théâtraux, les projections, les panels, les colloques, les expositions, etc. organisés par les communautés LGBTT/LGBTI ont été interdits", a indiqué le gouvernorat d'Ankara sur son site.

Dans ce communiqué, le sigle LGBTI désigne les lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes, et le sigle LGBTT les lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et transsexuels.

Cette interdiction vise à "maintenir l'ordre public", argue le gouvernorat dans son communiqué, estimant notamment que ces manifestations sont susceptibles de "provoquer des réactions au sein de certains segments" de la société.

Festival de cinéma interdit

Cette mesure a suscité l'indignation de plusieurs collectifs. Kaos GL et Pink Life, deux des principales associations LGBTI en Turquie.

Cette semaine, les autorités de la capitale turque avaient déjà interdit un festival de cinéma LGBTI au cours duquel devaient être projetés des films allemands, estimant que cette manifestation était susceptible d'"inciter à la haine".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK