Le gouvernement tunisien doit se réunir ce jeudi

RTBF
RTBF - © RTBF

Tous les ministres du gouvernement de transition tunisien membres du parti de l'ex-président Ben Ali, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), ont démissionné de cette formation, a annoncé jeudi à l'AFP une source officielle qui n'a pas voulu être identifiée.

Des milliers de Tunisiens avaient de nouveau réclamé la démission des caciques de l'ancien régime et la dissolution du parti de Ben Ali, le RCD.

Finalement, ils ont démissionné du Parti.

Quatre ministres, dont trois syndicalistes et le président du Forum démocratique pour le travail et les libertés, ont démissionné, mercredi, du gouvernement d'union nationale, des démissions, en raison de la présence de personnalités du parti du président déchu Ben Ali.

Face à ce mécontentement, le président par intérim, Foued Mebazaa, s'est exprimé mercredi. il a prononcé sa première allocution depuis sa prise de fonction. Il a promis une "une rupture totale avec le passé".

Les nouvelles autorités tunisiennes ont multiplié les gestes de bonne volonté face à la colère d'une partie de la population. Le gouvernement transitoire de Mohamed Ghannouchi a annoncé, hier, la libération de tous les prisonniers politiques de Tunisie, y compris les islamistes, ce qui représente quelque 1800 personnes.

Par ailleurs, les ennuis commencent pour Ben Ali et ses proches. 33 membres de la famille du président déchu, soupçonnés de "crimes contre la Tunisie", ont été arrêtés. En Arabie saoudite, où Ben Ali a trouvé refuge, les autorités lui ont officiellement interdit toute activité politique. Et, le gouvernement suisse a décidé de geler les avoirs qu'il pourrait détenir.

Selon la haute commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, les émeutes qui ont provoqué la chute de Ben Ali, après 23 ans au pouvoir, ont fait plus d'une centaine de morts.

Les ministres du gouvernement de transition démissionnent du RCD

Tous les ministres du gouvernement de transition tunisien membres du parti de l'ex-président Ben Ali, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), ont démissionné de cette formation, a annoncé jeudi à l'AFP une source officielle qui n'a pas voulu être identifiée.

"Tous les ministres RCD du gouvernement ont démissionné du parti", a indiqué cette source à l'AFP.

L'Agence tunisienne de presse (TAP) a également annoncé que les ministres RCD avait "démissionné de leurs responsabilités au sein du parti", comme l'avaient fait mardi le président par intérim Foued Mebazaa et le Premier ministre du gouvernement de transition Mohammed Ghannouchi.

La rue tunisienne et une partie de l'opposition contestent vivement la présence de huit membres de l'ancienne équipe Ben Ali dans le gouvernement de transition formé lundi, au sein duquel ils occupent les postes-clés de l'Intérieur, de la Défense, des Affaires étrangères et des Finances.

Le gouvernement de transition, affaibli par la démission de quatre ministres, doit tenir en fin de matinée son premier Conseil des ministres à l'ordre du jour duquel figurent le principe de séparation de l'Etat et de l'ancien tout-puissant parti au pouvoir, ainsi qu'un projet d'amnistie générale.

 

Nicolas Willems et Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK