Le futur des Balkans occidentaux au coeur de la présidence bulgare de l'Union européenne

Le futur des Balkans occidentaux au coeur de la présidence bulgare de l'Union européenne
Le futur des Balkans occidentaux au coeur de la présidence bulgare de l'Union européenne - © VASSIL DONEV - BELGAIMAGE

La Bulgarie entend accorder une place de choix aux relations entre les pays du bloc européen et ceux des Balkans occidentaux durant sa présidence de l'UE, a souligné lundi le représentant permanent bulgare auprès de l'Union, Dimiter Tzantchev.

"Le futur de cette région est très important pour nous. La Bulgarie pense pouvoir assurer un lien entre ces Etats et l'UE", a-t-il expliqué lors d'une rencontre avec la presse, soulignant l'importance de leur offrir une perspective européenne.

Des six Etats des Balkans occidentaux, seuls la Serbie et le Monténégro ont commencé les négociations d'adhésion à l'UE. L'Albanie et la Macédoine ont quant à elles reçu le statut de pays candidats, tandis que le Kosovo et la Bosnie sont considérés comme des candidats potentiels.

De meilleures relations avec les Balkans

Onze ans après son entrée dans l'UE, Sofia entend se servir de son expérience récente de candidate à l'adhésion pour élaborer un plan d'action clair à destination de ces Etats, en prenant garde à ne pas "faire naître des attentes disproportionnées", a précisé M. Tzantchev.

La présidence bulgare de l'UE, qui a débuté le 1er janvier, veut entre autres se pencher sur l'amélioration de la connectivité des pays des Balkans entre eux, mais aussi avec l'Europe. "La suppression du roaming sera par exemple abordée", a illustré le représentant permanent bulgare.

En septembre dernier, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avait insisté sur l'importance de se pencher sur les relations de l'UE avec les pays des Balkans occidentaux. "Si nous voulons plus de stabilité dans notre voisinage, nous devons offrir des perspectives crédibles à ces pays", avait-il indiqué lors de son discours sur l'état de l'Union.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK