Le Danemark dit oui au passage du gazoduc russe Nord Stream

RTBF
RTBF - © RTBF

Le Danemark a décidé de donner son feu vert mardi au passage dans ses eaux du gazoduc controversé Nord Stream piloté par le géant russe Gazprom qui doit relier la Russie à l'Allemagne en passant sous la mer Baltique.

"Nous avons pris cette décision après avoir analysé les rapports d'enquête sur l'environnement de Nord Stream et entendu les avis de tous les organismes pertinents au Danemark, concluant que ce passage du gazoduc n'était pas problématique", a déclaré à l'AFP Kirsten Erichsen, ingénieur en charge du dossier à la Direction de l'énergie.

Cette décision est "simplement administrative et non politique", a-t-elle affirmé, ajoutant qu'elle "n'a été prise sous aucune pression russe, mais en se basant sur le respect des lois et des exigences danoises dans le domaine de la sécurité maritime, de la pêche et de l'environnement".

173 kilomètres en eaux danoises

Le consortium Nord Stream est un partenariat entre le géant gazier public russe Gazprom (51% des parts), les allemands E.On Ruhrgas et BASF-Wintershall (20% chacun) et le néerlandais Gasunie (9%).

La société Nord Stream AG a demandé l'autorisation en mars 2009 de faire passer deux tubes parallèles de gaz sur environ 173 km dans les eaux danoises et présenté diverses enquêtes en mer Baltique montrant que ce passage n'est pas nuisible à l'environnement.

Le gazoduc, un projet piloté par le géant gazier russe Gazprom, doit relier sur 1220 km Vyborg en Russie à Greifswald en Allemagne, en passant sous la mer Baltique par les territoires maritimes russe, finlandais, suédois, danois et allemand.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK