Le couple d'Anglais a été relaché par les pirates

Un couple de plaisanciers britanniques détenus par des pirates somaliens a été transféré vendredi à terre, à la suite de dissensions entre pirates, ont indiqué samedi un pirate et un responsable local.

"Ils ont été emmenés dans un village en dehors d'Harardhere et ils se portent bien", a déclaré à l'AFP par téléphone un pirate, Abdi Yare, à propos de Paul et Rachel Chandler, 58 et 55 ans. Les deux Britanniques avaient été capturés dans l'océan Indien le 23 octobre, alors qu'ils naviguaient entre les Seychelles et la Tanzanie. Ils avaient été transbordés jeudi de leur voilier sur un cargo également aux mains des pirates et mouillant au large d'Harardhere, un village de pêcheur devenu l'un de leur repaire, à 300 km au nord de Mogadiscio. "Nous savons que les deux otages britanniques sont à terre à présent et détenus à l'extérieur d'Harardhere mais nous ne savons pas exactement où", a confirmé à l'AFP un chef coutumier local, Abdulahi Mohamed. Selon Abdi Yare, des dissensions seraient apparues entre pirates, certains réclamant une rançon et d'autres un échange avec des prisonniers, qui expliqueraient le déplacement des deux otages. "Vous savez que sept pirates ont été arrêtés par des forces étrangères après l'attaque (d'un thonier français le 27). Certains d'entre nous insistent pour négocier l'échange des deux contre nos amis, tandis que d'autres ne veulent entendre parler que de rançon", a expliqué Abdi Yare. Sept pirates somaliens avaient été arrêtés mardi par un navire de guerre allemand dans l'océan Indien après avoir attaqué un bateau de pêche français et essuyé des tirs de militaires français embarqués à bord du thonier.

Vendredi, le Foreign Office a confirmé l'existence d'une demande de rançon de 7 millions de dollars (4,7 millions d'euros) après que la BBC eut diffusé un enregistrement attribué à un porte-parole des pirates qui disait: "S'ils ne nous font pas de mal, nous ne leur ferons pas de mal. Nous avons seulement besoin d'une petite somme de sept millions de dollars". Le Foreign Office a affirmé qu'il ne ferait "aucune concession importante aux preneurs d'otages", excluant notamment "le paiement d'une rançon".

Le couple d'otages a pu parler au téléphone à la chaîne britannique ITV. Rachel Chandler a indiqué à cette occasion qu'ils étaient tous les deux "en sécurité" et "en bonne santé" et que leur ravisseurs étaient "des gens très hospitaliers". Les attaques et les détournements de navires étrangers se sont multipliés depuis 2008 au large de la Somalie, dans le golfe d'Aden et dans l'océan Indien. L'une de leurs dernières attaques a visé un thonier espagnol, l'Artza, qui est parvenu à échapper aux pirates, a annoncé samedi le patron du navire, Ion Fontela, à la radio espagnole Cadena Ser. Un autre thonier espagnol, l'Alakrana, est retenu depuis le 2 octobre, avec 36 hommes d'équipage, par des pirates somaliens qui réclament une rançon de 4 millions de dollars pour libérer le navire et son équipage.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK