Le Conseil de sécurité se réunit après des destructions à Gaza et des roquettes sur Israël

Le Conseil de sécurité de l'ONU discute dimanche des tensions entre Israël et le Hamas, au lendemain de bombardements ayant fauché la vie d'enfants et pulvérisé les locaux de médias internationaux dans la bande de Gaza, d'où les salves de roquettes se multiplient vers des grandes villes israéliennes.

Depuis le début lundi de ce nouveau cycle de violences entre l'Etat hébreu et des groupes palestiniens de la bande de Gaza, au moins 157 personnes, en majorité des Palestiniens, ont été tuées.


►►► À lire aussi : Conflit israélo-palestinien : pourquoi la situation est si tendue à Gaza ? Petit rappel historique


Dix Palestiniens ont en effet péri à l'aube dans une frappe israélienne dans le camp de réfugiés d'Al-Shati, dans la ville de Gaza.

Puis, un Israélien de 50 ans, au volant de sa voiture, a été tué dans la banlieue de Tel-Aviv par des tirs du Hamas, qui a dit avoir frappé le centre d'Israël pour "venger" la frappe "contre des femmes et des enfants" à Gaza.

Plus tard, l'immeuble de 13 étages qui abritait les équipes de la chaîne d'information qatarie Al-Jazeera et l'agence de presse américaine Associated Press (AP) a été pulvérisé par des frappes de l'armée israélienne qui avait demandé préalablement l'évacuation de l'immeuble.

Les forces israéliennes ont affirmé que l'immeuble abritait "des entités appartenant au renseignement militaire" du mouvement islamiste armé Hamas.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui s'est entretenu après le président américain après ses frappes, est apparu tard en soirée à la télévision, affirmant avoir le soutien "sans équivoque" de Joe Biden. Ce dernier a quant à lui soutenu le droit d'Israël "à se défendre" contre les attaques du Hamas, tout en faisant part de préoccupation au sujet de "la sécurité des journalistes".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK