Le Congrès américain se réunit ce jeudi: une bataille de communication annoncée autour du shutdown

Chaque camp tente de convaincre l'opinion que l'autre est responsable du plus long "shutdown" de l'histoire
Chaque camp tente de convaincre l'opinion que l'autre est responsable du plus long "shutdown" de l'histoire - © JIM WATSON - AFP

Démocrates et républicains seront réunis ce jeudi au Sénat. Deux textes s'affronteront au Congrès, avec pour objectif dans les deux camps pour tenter de mettre fin au fameux "shutdown".

Côté républicains, on propose de faire des concessions vis-à-vis de certains groupes de migrants en échange du mur à la frontière avec le Mexique. Les démocrates vont proposer plus d’argent pour la sécurité à la frontière mais pas pour le mur. Chaque camp tente de convaincre l'opinion que l'autre est responsable du plus long "shutdown" de l'histoire. 

Des propositions dans les deux camps

Cette rencontre sonne avant tout comme une bataille de communication. Le camp républicain veut montrer qu’ils est prêt à faire des concessions et que ce sont les démocrates qui sont bornés. Des démocrates qui disent quant à eux, être prêts à accorder plus de financement pour la sécurité à la frontière refusant toujours le mur voulu par Donald Trump. C'est ce mur séparant les Etats-Unis et le Mexique, promesse de campagne du magnat de l'immobilier, qui est à l’origine du blocage.


►►► À lire aussi : Trois questions pour comprendre le "shutdown"


Le président américain réclame près de 6 milliards de dollars pour construire son mur et il propose en échange d’accorder un sursis de trois ans pour un million d'immigrants menacés d'expulsion. Mais les démocrates demandent la réouverture des administrations avant de relancer le débat sur la sécurité aux frontières.

Chacun se renvoie la balle

Pour être approuvé, un texte doit obtenir 60 voix au Sénat, où les républicains ont 53 des 100 sièges. Et il faut aussi franchir la Chambre des représentants, aux mains des démocrates. Donc aucun des textes n'a de chance de passer.


►►► À lire aussiNancy Pelosi à la tête de la Chambre, pour tenir tête à Donald Trump


La cheffe des démocrate à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a accusé les républicains de "prendre les Américains en otage".

Mais Trump ne compte pas céder, il veut remplir sa promesse de campagne et craint aussi, si il cède, que l’opposition en sorte renforcée pour les deux prochaines années.

 

Archives : Journal télévisé 20/01/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK