Le conflit dans le Nord-Est du Nigeria a entraîné la mort de 324.000 enfants, selon l'ONU

Le conflit entre l'armée nigériane et les groupes jihadistes du nord-est du Nigeria, qui dure depuis 12 ans, a causé la mort directe ou indirecte de près de 350.000 personnes dont 324.000 enfants, ont rapporté jeudi les Nations unies.

"Nous estimons qu'à la fin de l'année 2020, le conflit avait causé la mort de 350.000 personnes, dont 314.000 de causes indirectes", peut-on lire dans le rapport "Enquête sur les conséquences du conflit en terme de développement dans le nord-est du Nigeria" publié jeudi.

"Nous estimons que 90% des victimes de ce conflit, soit 324.000 personnes, sont des enfants de moins de 5 ans", est-il indiqué.  

Selon les chiffres régulièrement avancés par les institutions internationales, plus de 40.000 personnes ont été tuées dans les affrontements des douze années de ce conflit sanglant et plus de deux millions ont été forcées de quitter leur foyer.

Nigeria: kidnapping d'élèves (images 03/06/2021)

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK