Le centre de Cuba en état d'alerte avant la tempête Eta

La dépression tropicale Eta a gagné en intensité samedi dans la mer Caraïbe, devenant tempête tropicale à l'approche de Cuba, qui a placé en état d'alerte les provinces du centre de l'île.

Après avoir frappé comme ouragan l'Amérique centrale, où elle a fait près de 200 morts ou disparus dans sept pays d'Amérique centrale, la tempête se dirigeait vers Cuba, qu'elle doit toucher samedi soir, et la Floride.

Selon l'Institut cubain de météorologie, Eta se trouvait à la mi-journée samedi à "55 kilomètres au nord des îles Caïmans et à 260 kilomètres au sud/sud-ouest de Trinidad, Sancti Spiritus, à Cuba. Eta avance rapidement vers l'est/nord-est à raison de 28 kilomètres heure", avec des vents pouvant atteindre 95 km/h.

"Une intensification progressive est attendue à l'approche de la nuit dans le sud de la région centrale de Cuba, ce qui accentuera les pluies dans une grande partie de l'archipel, qui peuvent être fortes et intenses, y compris dans les zones éloignées du centre" de l'île, a prévenu la Défense civile.

Crues soudaines et inondations dangereuses à craindre

Selon le centre américain de surveillance des ouragans (NHC), "ces pluies peuvent entraîner à Cuba des crues soudaines et des inondations de rivières de manière significative et dangereuse".

La phase d'alerte a été décrété pour la province de Matanzas (ouest) et celles de Villa Clara, Cienfuegos, Sancti Spiritus et Ciego de Avila (centre). L'évacuation d'habitants vers des lieux sûrs, avec alimentation et attention médicale, a débuté, ainsi que le drainage de certains bassins d'eau, déjà bien remplis avec cette saison cyclonique (1er juin - 30 novembre) particulièrement active cette année.

En Amérique centrale, Eta a provoqué le plus lourd bilan au Guatemala, avec a moins 150 morts ou disparus, et samedi les secouristes continuaient de chercher des rescapés après le glissement de terrain provoqué par l'ouragan dans le village indigène de Queja (nord). Au Honduras, les autorités ont annoncé samedi un bilan d'au moins 23 morts après les fortes inondations.

Eta, qui avait touché terre mardi sur la côte caraïbe du Nicaragua en puissant ouragan de catégorie 4 avec des vents de 140 km/h, s'est progressivement affaibli en passant sur le Nicaragua et le Honduras.

Ses pluies torrentielles ont aussi affecté le Costa Rica, le Panama, le Salvador, ainsi que le Mexique, où les autorités du Chiapas, l'un des Etats les plus pauvres du pays, ont annoncé la découverte d'au moins une vingtaine de morts, pour la plupart emportés par des cours d'eau en crue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK