Hugo Chávez n'a-t-il plus qu'un an à vivre ?

Le président Hugo Chávez lors de son allocution télévisiée de ce dimanche à La Havane.
Le président Hugo Chávez lors de son allocution télévisiée de ce dimanche à La Havane. - © AFP

Le président vénézuélien a déclaré dimanche que son cancer de 2011 avait resurgi. Il a annoncé qu'il aurait de nouveau recours à la radiothérapie.

"La tumeur a été totalement extirpée et les suppositions ont été confirmées : c'est une résurgence du cancer initialement diagnostiqué", a déclaré le chef de l’État vénézuélien dans une émission de la chaîne officielle VTV enregistrée samedi à Cuba et diffusée dimanche.

"On va faire une radiothérapie dans cette zone", une fois la cicatrisation post-opératoire achevée, a ajouté Hugo Chávez, qui est âgé de 57 ans. "Ce traitement pourrait ne pas débuter avant quelques semaines", a-t-il ajouté.

Hugo Chávez a assuré que "le plus important" était que l'on avait constaté "l'absence de lésions suggérant un cancer" dans les organes proches ou distants de la zone opérée.

"Ni à distance, ni métastases, ni ganglions, ni rien de tout cela, grâce à Dieu. (...) C'est pourquoi nous sommes aussi optimistes dans cette bataille", a affirmé le président dans cette vidéo diffusée depuis La Havane, sans préciser la date de son retour à Caracas.

Hugo Chávez a expliqué que la nouvelle tumeur faisait deux centimètres et était plus petite que la précédente, dont il avait dit précédemment qu'elle avait la taille "d'une balle de base-ball".

Hugo Chávez aurait moins d’un an à vivre

Malgré ces déclarations optimistes, WikiLeaks publiait le 27 février des mails confidentiels dans lesquels une des équipes de médecin ayant traité le président du Venezuela affirme que ce dernier n'aurait plus qu'une année à vivre. Ces mails sont issus de la firme Stratfor, une société d'information privée basée au Texas. Un analyste de la firme était en contact avec "une source sûre" qui affirmait que les docteurs qui s'occupent d’Hugo Chávez avaient hésité sur la manière de traiter son cancer.

D'après les mails, les deux équipes de médecins qui ont soignés le président vénézuélien à La Havane ne sont pas d'accord sur le diagnostic. L'équipe cubaine estime son espérance de vie à deux ans tandis que l'équipe de médecins russe lui donne un an tout au plus. Les médecins russes affirment également que les médecins cubains ont mal réalisé la première opération qu’Hugo Chávez avait subie en juin 2011.     

La firme de renseignement Stratfor a déploré la publication par WikiLeaks de ces mails internes. Le PDG, George Friedman a qualifié cette action de "déplorable, malheureuse et illégale" et affirmé qu'elle constitue une "violation de la vie privée".

Cette polémique intervient dans un contexte électoral, puisque le 7 octobre Hugo Chávez se présentera pour la troisième fois à l’élection présidentielle. Il est président de la République bolivarienne du Venezuela depuis 1999.

AFP & Jean-Charles Dierickx

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK