Le Brésil craint un afflux massif d'immigrés vénézuéliens

(Belga) Le ministre de la Défense du Brésil Raul Jungmann a affirmé mercredi qu'il se préparait à un éventuel afflux massif d'immigrés en provenance du Venezuela en cas d'aggravation du conflit politique et social qui secoue le pays voisin."Il faut espérer que les choses s'améliorent, mais nous devons nous préparer au cas où elles se détériorent", a expliqué le ministre lors d'une rencontre avec des journalistes étrangers. "Une dégradation de la situation impliquerait une pression migratoire et nous avons besoin des structures nécessaires pour accueillir toutes ces personnes", a-t-il souligné. Selon lui, la crise vénézuélienne, accentuée par une vague de contestation qui a fait plus de 40 morts en six semaines, est un facteur d'instabilité pour toute la région. Elle a motivé de nombreuses discussions entre les responsables de sécurité de plusieurs pays latino-américains. Depuis le début de cette crise, de 6.000 à 8.000 Vénézuéliens traversent chaque jour la frontière brésilienne, d'une étendue de 2.200 km, alors que le flux migratoire était insignifiant auparavant, a révélé M. Jungmann. Plus de 1.800 demandes d'asile ont été déposées l'année dernière, contre une seule en 2010. Le conflit actuel pourrait provoquer la migration de 2,5 millions de personnes, la plupart vers la Colombie, prévoit M. Jungmann, citant une recherche universitaires. (Belga)
Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir