Le bateau de 102 immigrants refoulé par Malte est arrivé en Sicile

Le bateau de 102 immigrants refoulé par Malte est arrivé en Sicile
Le bateau de 102 immigrants refoulé par Malte est arrivé en Sicile - © HO

Le pétrolier transportant 102 immigrants clandestins et auquel Malte a refusé l'accès à ses eaux territoriales contre l'avis de l'Union européenne est arrivé mercredi après-midi en Sicile, a annoncé un responsable de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

"Le bateau-citerne est face à Syracuse", localité située sur la côte est de la Sicile, "mais il ne peut pas entrer dans le port en raison de sa taille et le transfert des immigrés se fait par petits groupes", a indiqué le porte-parole de l'OIM en Italie.

"Le groupe compte 102 personnes, dont 20 femmes, parmi lesquelles quatre sont enceintes, et un nouveau-né. Tous sont en bonne santé", a-t-il ajouté, précisant que la plus grande partie des immigrés sont de nationalités érythréenne et soudanaise.

Le gouvernement maltais avait refusé que ce navire pénètre dans ses eaux territoriales. Ce dernier n'a quitté son mouillage au large de Malte que lorsque l'Italie avait donné son feu vert à l'accueil de ces immigrés.

"Cela s'est fait à la suite de contacts diplomatiques entre les gouvernements italien, maltais et grec", a indiqué Malte dans un communiqué.

"La Commission européenne salue la décision des autorités italiennes", a réagi un porte-parole de la Commission européenne, Frédéric Vincent, au cours d'un point de presse.

La commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, Cecilia Malmström, avait fermement demandé mardi à Malte d'accepter ce bateau, estimant que le "renvoyer vers la Libye serait contraire à la loi internationale".

Le Premier ministre maltais Joseph Muscat a personnellement remercié son homologue italien Enrico Letta, assurant qu'il en résulterait une intensification des relations bilatérales.

"La position de Malte pendant cette crise a toujours été forte, cohérente et légitime", a expliqué le Premier ministre.

Mme Malmström a également remercié l'Italie dans un tweet d'avoir décidé d'accueillir ces immigrés, ajoutant dans un autre que "ce serait bien si tous les 28 membres (de l'UE, ndlr) donnaient leur aide et non pas toujours les mêmes".

La Valette avait reproché au commandant du navire battant pavillon libérien de n'avoir pas suivi des ordres "clairement" exposés par Malte et par un centre de contrôle maritime en Italie.

Selon Malte, le commandant devait retourner vers la Libye pour y débarquer les immigrants, puisque c'était la côte la plus proche du navire au moment où il les avait recueillis.

Les clandestins, qui se trouvaient dans un canot pneumatique, avaient été secourus par le navire dimanche à 45 milles marins (83 kilomètres) de la Libye et à 140 milles (259 km) de Malte, alors qu'il devait transporter une cargaison de pétrole jusqu'à Malte.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK