La vidéo que se partagent les Catalans, symbole de la résistance citoyenne et de la violence policière

Au moins 92 personnes ont été blessées dimanche dans des heurts avec la police qui tentait d'empêcher le déroulement du référendum sur l'indépendance en Catalogne. Au total, "plus de 700 personnes ont reçu une assistance médicale", a déclaré une porte-parole de ces services. Il y a au moins deux blessés graves, un homme victime d'un infarctus pendant une intervention de la police à Lérida, à quelque 150 kilomètres à l'ouest de Barcelone, et une personne atteinte à l'oeil.

Dès l'aube, des centaines de personnes s'étaient massées devant les bureaux de vote prévus par l'exécutif catalan pour le référendum que la justice a interdit. Leur objectif était non seulement de voter mais aussi de "protéger" pacifiquement ces sites en empêchant la police d'y accéder.

Mais en milieu de matinée, la police nationale et la garde civile sont entrées de force dans différents bureaux, notamment à Barcelone et à Gérone, le fief du président séparatiste Carles Puigdemont. Dans certains cas, les forces de l'ordre ont chargé ceux qui leur opposaient une résistance, utilisant des balles en caoutchouc.

Une vidéo, qui n'est pas la plus violente pourtant, est massivement partagée parmi tous les Catalans selon les témoins sur place. Sans doute parce qu'on y voit de nombreuses familles et personnes âgées, et face à elles, l'implacable violence de la police décidée à faire son travail, quitte à piétiner des hommes, blesser des femmes, malmener des vieillards...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK