La Turquie souhaite renouer avec la Russie et prône le "dialogue"

Les relations florissantes entre Ankara et Moscou se sont brutalement détériorées en novembre dernier qaund des F-16 turcs eurent abattu un bombardier russe au-dessus de la frontière syrienne.
2 images
Les relations florissantes entre Ankara et Moscou se sont brutalement détériorées en novembre dernier qaund des F-16 turcs eurent abattu un bombardier russe au-dessus de la frontière syrienne. - © Tous droits réservés

Les tensions diplomatiques entre la Turquie et la Russie ne sont pas "insurmontables" et les deux pays peuvent réparer leurs liens mis à mal par la crise syrienne "par la voie du dialogue", a affirmé lundi le porte-parole du gouvernement turc."Je ne pense pas que nos tensions et nos problèmes sont insurmontables ou irréparables. Par la voie du dialogue, j'estime que cela peut être réglé", a indiqué Numan Kurtulmus, au terme d'un conseil des ministres.

Les relations florissantes entre Ankara et Moscou se sont brutalement détériorées en novembre dernier après que des F-16 turcs eurent abattu un bombardier russe au-dessus de la frontière syrienne car il avait, selon la Turquie, violé son espace aérien. La Russie a, depuis, décrété une vague de sanctions économiques contre Ankara et appelé ses touristes à ne plus se rendre dans ce pays. "Ni la Russie ni la Turquie n'ont le luxe de se passer l'un de l'autre", a affirmé Numan Kurtulmus, qui est aussi vice-Premier ministre.

Ses propos interviennent après que le président russe Vladimir Poutine a déclaré la semaine dernière, selon les médias turcs, que la Russie voulait reprendre les relations avec la Turquie et attendait des démarches concrètes d'Ankara, inexistantes pour le moment. Il a aussi demandé des excuses d'Ankara. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK