Les "juges virtuels" font leur apparition dans les tribunaux chinois

Depuis juin 2019, l’intelligence artificielle a fait son entrée dans les tribunaux spéciaux chargés d’examiner tous les litiges liés à Internet, les "Internet Court". Concrètement, ce logiciel appelé "AI judge" consiste en un juge virtuel, apparaissant à l’écran sous les traits d’une femme. Ce juge virtuel possède aussi les mêmes expressions faciales qu’une personne de chair et d’os, et parle aussi avec une voix de femme.

Basée sur des technologies intelligentes de synthèse du langage et de l’image, la tâche de ce juge numérique est d’aider les magistrats à réaliser des opérations répétitives, comme prendre les appels. Selon l’agence de presse chinoise, Xinhua, ce logiciel est aussi mis en vigueur afin de faciliter les procédures juridiques ordinaires. "Ce que nous faisons maintenant, vous ne pouvez pas le comprendre comme une simple amélioration de l’efficacité, c’est aussi une amélioration de la justice. Ce modèle (permet de clore des affaires) plus rapidement, parce qu’une justice lente est une mauvaise justice", a affirmé le Vice-Président de la Hangzhou Internet Court, Ni Defeng.

Dans le futur, les "AI judge" devraient porter assistance aux vrais juges, et contribuer aux jugements en collectant les données. Il fournira également aux usagers des conseils en temps réel pour les aider à utiliser la plate-forme en ligne dédiée au contentieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK