La stratégie du "gouvernement en exil": "Les indépendantistes essaient d'internationaliser le conflit"

La stratégie du "gouvernement en exil": "Les indépendantistes essaient d'internationaliser le conflit"
La stratégie du "gouvernement en exil": "Les indépendantistes essaient d'internationaliser le conflit" - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Chercheur au Cevipol, le centre d'étude de la vie politique à l'ULB, membre de l'Institut d'Etudes Européennes, Alvaro Oleart expliquait dans Matin Première la stratégie de Carles Puigdemont qui semble vouloir se faire passer pour un "président en exil", dans la grande tradition catalane de victimisation: "Le problème c'est qu'en Catalogne, il y a 2 millions de personnes qui veulent l'indépendance, et donc Puigdemont est en train de parler à ses propres adeptes. Le problème pour Madrid, c'est qu'ils sont en train d'essayer d'internationaliser les conflits. Ils tentent de faire passer l'idée que la Catalogne n'est pas gouvernée de Madrid et qu'il y a réellement une république catalane, même si c'est pas vrai".

Et le chercheur de souligner le paradoxe qu'il y aurait pour Puigdemont à demander l'asile politique auprès de Théo Francken: car en Espagne, le seul qui ait osé utiliser le terme "nettoyer" en parlant des migrants, comme le secrétaire d'état belge l'avait fait pour le parc Maximilien, c'était un leader... du parti Populaire.