La signature révélatrice de Donald Trump: agressivité, narcissisme et vanité

La signature de Donald Trump
2 images
La signature de Donald Trump - © RTBF

L'écriture et surtout la signature d'une personne révèlent beaucoup de choses sur son caractère et sa personnalité. L’écriture dit beaucoup de nous. S’y sont sédimentés, incrustés progressivement, les émotions, des événements qui ont marqué la vie, les frustrations, le degré d’ouverture aux autres, ce que l’on essaie de cacher, etc. Bien sûr ce n’est pas une science exacte, mais néanmoins reconnue.

La signature est encore plus révélatrice de la personnalité de l'auteur. C'est que que le scripteur veut laisser apparaitre de lui-même. C'est souvent à l'adolescence que la personne élabore sa signature. Elle sera ensuite déformée et personnalisée avec le temps. C'est le "cachet" personnel du scripteur.

La signature en forme de herse de Donald Trump évoque de l'agressivité et de la combativité. Cette signature est tracée presque d'une traite. Donald Trump ne lève la plume qu'une fois, ce qui révèle un esprit tenace et peu enclin a changer d'avis, ou à se laisser influencer.

 

Marie-Thérèse Christiaens est graphologue depuis 37 ans. Elle a déjà analysé plus de 25 000 écritures dans sa carrière, et la signature de Donald Trump l'interpelle :" Je n'ai bien sûr pas l'original du document, mais même sur cette copie, on se rend compte de la pression qu'il exerce sur son outil, son stylo ou le feutre qu'il utilise. C'est une pression intense. Il imprime sa marque, mais il ne tient absolument pas compte de l'avis de l'autre. Il n'y a aucune empathie dans cette écriture. Et surtout, il n'y a aucune rondeur . Même le "o" et le "a" de Donald sont 'étrécis', il n'y a que des angles, et en plus, il ne lâche pas, il ne lève pas sa plume. Cela désigne beaucoup de persévérance, mais aussi un entêtement incroyable pour arriver au but qu'il s'est fixé. Un orgueil à la hauteur de ses immeubles, et une susceptibilité incroyable. Donc il ne faut surtout pas marcher sur ses pieds ! Par contre, je crois que lui est prêt à n'importe quoi pour arriver à ses fins."

Neuf secondes

Donald Trump met neuf secondes à tracer sa signature. Un temps qui parait infiniment long. Le geste est solennel, il n 'y a aucune spontanéité. Pour la graphologue, Donald Trump prend visiblement plaisir à écrire son nom, sous le regard des autres de surcroît.

Il est en plus assez rare, après un certain âge, de signer de son prénom suivi de son nom. Cela témoigne d'une certaine naïveté, et d'une grande vanité. Vu le nombre de documents que le président va être amené à signer pendant 4 ans, il lui sera difficile de maintenir ce train de sénateur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK