La sécheresse de 2018 est plus forte que celle de 1976 au niveau mondial

Comparaison de la sécheresse de 1976 à celle de 2018
4 images
Comparaison de la sécheresse de 1976 à celle de 2018 - © OSCAR RIVERA - AFP

D'après les observations de la NASA, il semblerait que la sécheresse de 2018 soit plus forte que celle de 1976. Cette année, ce serait une vague de chaleur globale qui touche la Terre, contrairement à 1976 où elle était localisée.

La différence entre ces deux vagues de chaleur est dans la température globale de la Terre. En 1976, seulement quelques pays étaient anormalement chauds par rapport à la température mondiale. C'était le cas de l'Angleterre et de la Belgique. Mais d'autres régions comme l'Asie de l'ouest étaient anormalement fraîches pour la saison. 

En Belgique, l'été 1976 est connu comme étant le plus chaud et le plus sec jamais enregistré. La sécheresse avait duré plusieurs mois. Des feux de forêt avaient même touché le pays et une taxe climat avait été instaurée en France.

À notre échelle nationale, la sécheresse qui nous frappe maintenant se rapproche de celle de 1976. Les champs de blés doivent être moissonnés plus tôt. "C'est la même situation qu'en 76... Il a fait sec, très sec, on a aussi eu une mauvaise moisson, une très mauvaise période", disait Jean-Claude Coussement au micro de la RTBF

Un été 2018 plus chaud au niveau mondial

Si l'on dépasse nos frontières, on remarque cependant que la sécheresse de 2018 touche le monde entier. Sur la carte, les zones de températures anormalement élevées pour la saison (en rouge) sont plus vastes et plus nombreuses que celles de 1976.

Le climat est globalement plus chaud et sec sur l'entièreté de la planète. La Belgique et l'Angleterre ne font plus parties des seules anomalies. Mais elles restent caniculaires par rapport à leurs températures habituelles de la saison. 

Les données concernant le mois de juillet 2018 ne sont pas encore disponibles mais si le schéma de juin persiste, nous obtiendront une carte où le rouge domine lui aussi.

En juillet 1976, les régions les plus chaudes du globe étaient toujours celle de l'Europe de l'est et celle aux larges des côtes de la Colombie. Par contre, certaines zones s'étaient déjà rafraîchies comme au nord de la Russie et au Canada. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK