La Russie prête à rompre ses liens avec l’Union européenne en cas de sanctions

Moscou est prête à rompre ses liens avec l’Union européenne (UE) si celle-ci décide d’appliquer des sanctions économiques sévères à l’encontre de la Russie, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov selon des extraits d’un entretien publié vendredi sur le site du ministère.

Déjà tendues, les relations entre Moscou et Bruxelles se sont encore dégradées après l’arrestation et la détention de l’opposant au pouvoir russe Alexeï Navalny. Trois diplomates ont indiqué jeudi à Reuters que l’UE devrait  raisemblablement imposer des interdictions de voyage et geler les avoirs de proches du président russe Vladimir Poutine,
peut-être dès ce mois-ci.

Colère des pays européens

Les pressions pour l’imposition de sanctions se sont accentuées depuis que Moscou a provoqué la colère des pays européens la semaine dernière en expulsant des diplomates allemand, polonais et suédois, sans en avertir le chef de la diplomatie européenne, qui se trouvait alors à Moscou en visite. La France et l’Allemagne disent désormais qu’il doit y avoir une réponse.

Prié de dire si Moscou s’orientait vers une rupture des liens avec l’UE, Sergeï Lavrov a répondu : "Nous partons du fait que nous sommes prêts [pour cela]. Au cas où de nouvelles sanctions sont imposées à certains secteurs, qui créent des risques pour notre économie, y compris dans les sphères les plus sensibles. Nous ne voulons pas nous isoler de la scène mondiale, mais nous devons être prêts pour cela. Si vous voulez la paix, alors préparez-vous à la guerre", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet: JT 05/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK