La Russie juge qu'il est "trop tôt" pour un envisager un "travail en commun" avec le nouveau président ukrainien

La Russie juge qu'il est "trop tôt" pour un envisager un "travail en commun" avec le nouveau président ukrainien
La Russie juge qu'il est "trop tôt" pour un envisager un "travail en commun" avec le nouveau président ukrainien - © SERGEI KARPUKHIN - AFP

Le Kremlin a jugé lundi qu'il était "trop tôt" pour déterminer si un "travail en commun" était possible avec le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky, largement élu dimanche au deuxième tour de la présidentielle face au sortant Petro Porochenko.

"En ce qui concerne les élections en Ukraine, il est pour le moment trop tôt pour évoquer (...) la possibilité d'un travail en commun. Il ne sera possible de juger qu'avec des cas spécifiques", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"Moscou respecte le choix du peuple ukrainien, d'autant plus que ce choix est très clair", a poursuivi M. Peskov, tout en mettant en cause la "légitimité" du scrutin puisque "les trois millions de citoyens ukrainiens résidant en Russie n'ont pas eu la possibilité de voter".

Sans expérience politique, le comédien Volodymyr Zelensky, 41 ans, a remporté la présidentielle en Ukraine avec 73,1% des voix, selon des résultats quasi définitifs publiés lundi.

La Russie et l'Ukraine sont à couteaux tirés depuis l'arrivée au pouvoir en 2014 de nouvelles autorités pro-occidentales à Kiev, suivie de l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par Moscou et d'un conflit avec des séparatistes prorusses dans l'est du pays, qui a fait plus de 13.000 morts. 

Ukraine : un acteur élu président (JT 22/04/2019)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK