La rue, enfer des enfants de Kinshasa, pour les filles en particulier

Les filles des rues commencent à se prostituer à l'âge de 12 ans et ont une moyenne de pratiquement six clients chaque jour. Mais bien avant cela, elles doivent passer l'étape du "baptême". "Elles sont dépouillées de leurs affaires personnelles et subissent des viols collectifs avec prise forcée de drogues et passage à tabac par les aînés du site où elles se trouvent", précise Médecins du Monde. "Les sévices, telles que les brûlures avec des sachets plastiques fondus ou des lacérations avec des lames de rasoir, font souvent partie du rite", selon l'association, qui précise que "les agresseurs sont en premier lieu les enfants de la rue (les shégués) puis les Pombas (les hommes forts du quartier)". La vie dans la rue et la prostitution les exposent à des grossesses non désirées et aux infections sexuellement transmissibles (IST). (Belga)

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK