La procédure d'impeachment contre Trump franchit une nouvelle étape

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi a demandé aux dirigeants du Congrès de rédiger l'acte d'accusation contre Trump, soulignant que son abus de pouvoir à des fins politiques "ne nous laisse d'autre choix que d'agir".
La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi a demandé aux dirigeants du Congrès de rédiger l'acte d'accusation contre Trump, soulignant que son abus de pouvoir à des fins politiques "ne nous laisse d'autre choix que d'agir". - © SAUL LOEB - AFP

Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants, a demandé jeudi que soit formellement rédigé l'acte d'accusation contre Donald Trump, soupçonné d'avoir fait pression sur l'Ukraine pour servir ses intérêts politiques.

C'est une étape supplémentaire dans une procédure au long cours qui risque de se heurter à la majorité républicaine au Sénat.

"Les actions du président ont gravement violé la Constitution", a déclaré Nancy Pelosi, qui a chargé la commission des Affaires judiciaires de la Chambre de coucher par écrit les accusations contre Donald Trump.

Les démocrates, majoritaires à la Chambre, accusent le président américain d'avoir cherché à conditionner l'octroi d'une aide militaire à l'Ukraine et une visite à la Maison blanche du président ukrainien, Volodimir Zelenski, à l'ouverture d'une enquête sur les activités en Ukraine du fils de Joe Biden, son potentiel adversaire démocrate l'an prochain.

Il appartiendra à la Chambre, où la procédure a été lancée le 24 septembre, de se prononcer au terme de l'enquête qui y est conduite.

Si l'impeachment franchit l'obstacle de la Chambre - la majorité simple suffit pour cela -, un procès se déroulera alors au Sénat, où les Républicains sont majoritaires et où la majorité qualifiée des deux tiers est nécessaire.

Pour que la procédure aboutisse, il faudrait donc qu'au moins 20 des 53 sénateurs républicains votent la destitution de Trump, en plus de la totalité des 45 élus démocrates et des deux indépendants.

Le président américain Donald Trump s'est dit convaincu de remporter la bataille de la destitution après le lancement par les démocrates de la rédaction des articles de mise en accusation le visant.

"La bonne nouvelle est que les républicains n'ont jamais été aussi unis", a tweeté le locataire de la Maison Blanche peu après une brève allocution de Nancy Pelosi, chef des démocrates au Congrès. "Nous gagnerons !", a-t-il ajouté.

D'après les sondages d'opinion, les Américains sont divisés sur le bien-fondé d'une éventuelle procédure de destitution.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK