La police allemande déploie plus de 1.000 agents pour encadrer une marche d'extrême droite

Les manifestants jugeaient la politique d'Angela Merkel "pas assez ferme"
Les manifestants jugeaient la politique d'Angela Merkel "pas assez ferme" - © Patrick Pleul - BELGAIMAGE

La police allemande a déployé plus de 1.000 agents pour encadrer dimanche soir un rassemblement de plusieurs groupuscules d'extrême droite à Köthen, dans l'est de l'Allemagne.

L'initiative a été mise sur pied par l'organisation "Zukunft Heimat" ("future patrie"), ouvertement hostile aux migrants.

Il y a trois semaines un Allemand de 35 ans avait été tué de plusieurs coups de couteau à Chemnitz, dans l'ex-RDA, un meurtre que la police soupçonne plusieurs demandeurs d'asile irakiens et syrien d'avoir commis. L'extrême droite allemande s'est saisie de cet homicide pour organiser plusieurs manifestations dans la ville visant à dénoncer la hausse de l'insécurité dont seraient responsables les migrants et, au-delà, la politique migratoire de la chancelière Angela Merkel jugée pas assez ferme.

Cette mobilisation, marquée par des violences lors de plusieurs des rassemblements, a ébranlé le pays et provoqué une nouvelle crise politique au sein du gouvernement allemand sur l'immigration.

A Köthen, un Allemand de 22 ans a par ailleurs succombé la semaine dernière à une crise cardiaque, alors qu'il s'interposait dans une bagarre entre plusieurs Afghans, selon les enquêteurs. Ce nouveau décès fait craindre une nouvelle flambée de violences aux autorités, qui ont dès lors déployé d'importants moyens humains pour la marche de ce dimanche soir.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK