La piraterie continue et coûte cher au large de la Somalie

Illustration : petit bateau suspect approchant d'un navire
Illustration : petit bateau suspect approchant d'un navire - © Archives EPA

4 touristes américains pris en otage sur leur yacht au large des côtes somaliennes ont été tués alors que l'armée américaine tentait de les libérer. C'est pratiquement une fois par jour que les pirates s'attaquent désormais à des cargos ou des voiliers qui passent dans l'Océan Indien.

Les pirates sont de plus en plus nombreux, de plus en plus armés, de mieux en mieux informés. Ils ont élargi sérieusement leur zone de nuisance. La communauté internationale doit rapidement réagir estime Jack Lang le conseiller spécial des Nations-Unies sur ces questions.

Les pirates viennent maintenant de toute la Somalie, y compris de l'intérieur du pays. Ils sont armés de plus en plus lourdement, disposent des moyens de communication de plus en plus modernes, de bateaux extrêmement rapides, le tout payé par les rançons toujours plus importantes payées par les armateurs pour récupérer leur bateau et leur équipage. Et le pire constate Jack Lang c'est que les pirates ne risquent pas grand'chose s'ils sont arrêtés.

Le Kenya détient une centaine de pirates, les Seychelles, le Yémen, la Somalie mais aussi quelques pays européens ont accepté de juger et de détenir ensemble une petite centaine de pirates mais ce n'est pas suffisant. Jack Lang veut que la communauté internationale finance un tribunal par forcément installé en Somalie, trop dangereux, et des prisons dans la région.

Il faut aussi donner d'autres perspectives aux jeunes en s'attaquant au désert économique de la région, un désert économique accentué par la piraterie : les bateaux hésitent à se rendre dans la région, le prix des assurances fait grimper le prix des matières premières.

Les recettes de la région du Puntland atteignent 16 millions d'euros par an alors que les recettes de la piraterie tournent autour de 80 millions d'euros.

 

Anne Blanpain

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK