la perte de la Crimée coûte des "centaines de milliards de dollars" à Kiev

S'exprimant devant des journalistes à l'aéroport à son retour de Bruxelles où il avait signé le volet politique de l'accord d'association avec l'UE, M. Iatseniouk a reproché à la Russie d'avoir "+nationalisé+ des dizaines d'installations appartenant à l'Etat ukrainien. Il ne s'agit pas de milliards mais de centaines de milliards de dollars", a-t-il dit.

"La Russie n'a qu'à attendre tranquillement: à très brève échéance elle verra l'Etat ukrainien déposer des requêtes auprès de tribunaux internationaux", a encore dit M. Iatseniouk.

Les nouvelles autorités pro-russes de la Crimée ont annoncé en premier lieu la nationalisation du producteur d'hydrocarbures Tchornomornaftogaz présent en Crimée et sur le plateau continental entourant la péninsule. Sa valeur est estimée par les analystes entre 500 et 800 millions de dollars. Les forces pro-russes cherchent aussi à saisir plusieurs bases militaires et les navires de guerre ukrainiens stationnés en Crimée.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK