La mutation dorée de la policière visée par le fils de Nicolas Sarkozy

Illustration - La mutation dorée de la policière visée par le fils de Nicolas Sarkozy
Illustration - La mutation dorée de la policière visée par le fils de Nicolas Sarkozy - © Archive AFP

La policière qui avait été la cible des projectiles du fils de Nicolas Sarkozy n’a pas porté plainte. Elle a récemment été mutée à Biarritz, sa ville natale. Selon Mediapart, la policière a obtenu cette mutation en raison de son silence.

Le 8 mars dernier, Louis Sarkozy, le plus jeune fils de l’ancien président français, 15 ans, avait lancé des billes, des boulettes en papier et une tomate sur une policière en faction au palais présidentiel.

Le 6 juin dernier, moins de trois mois plus tard, la policière prise pour cible a obtenu une mutation à Biarritz, ville dont elle est originaire. Une mutation anormale selon le site d’information Mediapart, puisque, selon une source policière contactée par ce site, "il faut normalement au moins vingt ans " pour obtenir cette circonscription de sécurité publique (Bayonne), très demandée.

"Elle a donc repris son service avec instruction de ne rien dire"

Toujours selon le site dirigé par Edwy Plenel, la fonctionnaire de police avait été reçue le lendemain des faits par le chef de cabinet du président, avant de rencontrer le chef de l’Etat lui-même. Lors de cette rencontre, "il y a eu une négociation pour qu'elle ne dépose pas plainte et elle avait demandé Biarritz", explique une source policière citée par Mediapart. "Après l'entretien, elle a donc repris son service avec instruction de ne rien dire".

La commission administrative paritaire nationale du 6 juin (où administration et représentants du personnel se prononcent sur des mouvements de fonctionnaires de police en France) a entériné cette mutation qui est donc désormais effective.

Ju. Vl. avec Mediapart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK