La marine américaine autorise les femmes à bord des sous-marins

La marine américaine a mis officiellement fin jeudi à l'interdiction pour les femmes de servir à bord de sous-marins, conformément à une décision du ministre de la Défense.

"Afin de rester la meilleure force sous-marine au monde, nous devons recruter parmi un vivier de talents le plus vaste possible", a déclaré le vice-amiral John Donnelly, commandant des forces sous-marines, dans un communiqué.

"Des femmes compétentes ont manifesté leur intérêt, leur talent et leur désir de réussir dans les forces sous-marines", a-t-il ajouté.

Le secrétaire à la Défense Robert Gates avait notifié le Congrès de son projet le 19 février et les législateurs avaient jusqu'à mercredi minuit pour déposer des objections mais aucun d'entre eux ne l'a fait, ont indiqué des responsables.

Les Américaines, qui constituent environ 15% des forces de l'US Navy, peuvent être envoyées à bord de navires ou piloter des avions de guerre mais n'étaient jusqu'à présent pas admises dans les sous-marins nucléaires.

La marine évoquait l'exiguïté des sous-marins et le coût du réaménagement nécessaire à l'accueil de membres d'équipage de sexe féminin pour justifier l'interdiction faite aux femmes d'y servir.

Les premières Américaines autorisées à servir à bord seront affectées, après une formation de quinze mois, à quatre sous-marins nucléaires, d'attaque ou lanceurs d'engins, a précisé la marine des Etats-Unis.

 

 


Belga