La Libye célèbre le 10e anniversaire de sa révolte

Des Libyens célèbrent mercredi le dixième anniversaire du début de la révolution ayant renversé le régime de Mouammar Kadhafi en 2011, avec l'espoir que la récente relance du dialogue politique mette enfin un terme aux divisions et aux violences.

L'ambiance est à la fête en Tripolitaine, grande région de l'Ouest, où se mêlent discours, concerts, chants révolutionnaires et feux d'artifice. Le chef du Gouvernement d'union nationale (GNA) sortant Fayez al-Sarraj avait donné le coup d'envoi des célébrations mardi soir sur la Place des Martyrs.

Les festivités sont au rendez-vous

Des milliers de personnes de tous âges arborant le drapeau libyen se sont rassemblées mercredi sur cette vaste esplanade au coeur de la capitale, où Kadhafi aimait prononcer des discours.


►►► À lire aussi : Dix ans après la révolution en Libye : les dates clés depuis l’insurrection contre Kadhafi en 2011


Abdel Hamid Dbeibah, le Premier ministre par interim récemment élu par des représentants libyens, s'y est offert un bain de foule, entouré de ses gardes du corps, a constaté une équipe de l'AFP.

Au milieu des embouteillages, des conducteurs, vitres baissées, diffusent les chants populaires de la révolution. Certains ayant perdu des proches lors des combats de ces dernières années ont accroché leurs portraits sur leurs voitures.

Les rues de la capitale sont parées de banderoles et autres décorations, après un grand lifting ces derniers jours. A chaque coin de rue, des vendeurs proposent ballons aux couleurs nationales et drapeaux: celui de l'indépendance de la Libye en 1951 mais aussi le drapeau amazigh (berbère), emblème d'une partie de la population.

Les bâtiments portent encore des impacts d'obus et de balles

A Zawiya, à 45 kilomètres de Tripoli, des habitants se sont rassemblés dans le centre-ville, où des dizaines de "révolutionnaires" avaient été exécutés en 2011 après avoir été encerclés par les pro-Kadhafi.


►►► À lire aussi : Qui était Mouammar Kadhafi ?


De nombreux bâtiments portent encore des impacts d'obus et de balles "qui vont rester pour qu'on n'oublie pas ce qui s'est passé ici", confie à l'AFP Mofida El-Romeih, qui y a perdu ses deux frères et un cousin.

Les autorités de l'Est, région contrôlée par le maréchal Khalifa Haftar, n'avaient prévu aucune célébration, pas même à Benghazi, berceau de la révolution et deuxième ville du pays. Ce qui n'a pas empêché des dizaines de personnes de se rassembler dans le centre-ville pour célébrer l'anniversaire.

Dix ans après le début du soulèvement et l'intervention sous couvert de l'Otan, conclue en octobre 2011 par la mort du "Guide" Kadhafi, la Libye continue d'être déchirée entre des pouvoirs rivaux et à subir des ingérences étrangères.

 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK