La Justice française ouvre une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée"

La Justice française ouvre une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée"
La Justice française ouvre une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée" - © FRED DUFOUR - AFP

Le parquet de Paris annonce l'ouverture d'une enquête préliminaire, alors que le groupe californien a reconnu ralentir volontairement le fonctionnement de certains modèles d'Iphone, l'un de ses produits phare. Apple pourrait être poursuivi pour l'ensemble de ses smartphones vendus dans l'hexagone depuis août 2015. 

Ces investigations sont menées suite à une plainte déposée par l'association HOP ("Halte à l'obsolescence programmée") en décembre dernier. Dans un communiqué, l'avocate de l'association se félicite de cette décision, "résultat de la mobilisation des consommateurs du monde entier".

Le 28 décembre 2017, Apple a présenté publiquement ses excuses après avoir reconnu que certaines mises à jours de son système d'exploitation pouvaient ralentir d'anciens modèles d'Iphone. L'entreprise soutient qu'il s'agit d'une manière de préserver le bon fonctionnement des batteries.

Mais pour l'association HOP, Apple bride volontairement ses téléphones afin de pousser les consommateurs a acheter les nouveaux modèles. En vertu de la loi française de 2015 interdisant l'obsolescence programmée, une plainte a donc été déposée. L'association affirme avoir recueilli plus de 2600 témoignages de clients Apple.

Pour ces mêmes motifs, une action de groupe a également été lancée aux Etats-unis en décembre dernier.

Sujet du journal télévisé de 13h de ce mardi :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK