La France prépare son hommage d'adieu à Jacques Chirac, une 30aine de personnalités politiques annoncés

La France prépare son hommage d'adieu à Jacques Chirac, en présence de Charles Michel
La France prépare son hommage d'adieu à Jacques Chirac, en présence de Charles Michel - © Belga

Deuil national, minute de silence, cérémonie populaire aux Invalides : la France se prépare à rendre un hommage intense dimanche et lundi à Jacques Chirac, le cinquième président de la 5ème République décédé jeudi. La Belgique sera représentée lundi midi par le Premier ministre Charles Michel, lors du service solennel présidé par le président français Emmanuel Macron en l'église Saint-Sulpice à Paris.

Et il ne sera pas le seul puisqu'une trentaine de chefs d'État et de gouvernement étrangers, dont Vladimir Poutine, ont déjà annoncé leur venue.

Parmi eux, les présidents italien Sergio Mattarella et congolais Denis Sassou Nguesso, les Premiers ministres libanais Saad Hariri et encore hongrois Viktor Orban doivent participer au service solennel qui aura lieu lundi à 12H00 à l'église Saint-Sulpice, pour l'ancien chef de l'État décédé jeudi à 86 ans. 

Une cérémonie populaire suivie d'une journée de deuil national

Afin d'honorer la mémoire de l'ancien chef d'Etat français, mort à 86 ans, acteur majeur de la vie politique durant quatre décennies, une cérémonie populaire aura lieu dimanche à partir de 14h00 sous le dôme des Invalides. "Tous ceux qui l'ont aimé pourront venir" se recueillir auprès du cercueil, a indiqué à l'AFP son gendre Frédéric Salat-Baroux.

Le cercueil de l'ancien président sera installé à l'entrée de la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Lundi matin, une cérémonie réservée à la famille y sera organisée à 09h30, avant des honneurs militaires dans la cour d'honneur, en présence du président Emmanuel Macron.

Lundi sera une journée de deuil national et un service solennel présidé par M. Macron sera rendu à 12h00 en l'église Saint-Sulpice à Paris. Parmi les nombreuses personnalités étrangères attendues, outre le Premier ministre Charles Michel, figurent le président allemand Frank-Walter Steinmeier et celui de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Une minute de silence sera observée lundi à 15h00 dans les administrations et les écoles. Un hommage particulier sera également rendu à Jacques Chirac le week-end des 5 et 6 octobre en Corrèze, sa terre d'élection.

L'ex-chef de l'Etat, malade depuis de longues années, s'est éteint "très paisiblement, sans souffrir" et entouré des siens jeudi matin à son domicile, rue de Tournon dans VIe arrondissement de Paris. Avec Jacques Chirac disparaît l'un des principaux acteurs à droite de la vie politique française, depuis la fin des années 60 jusqu'au milieu des années 2000.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK