La Floride est en train de finaliser sa première ville verte des Etats-Unis

C'est peut-être la ville du futur. Elle est située en Floride, au sud de Fort Myers, et elle pourrait bien être le modèle de ce que l'on construira à l'avenir. Elle a pour ambition d'être à "émission zéro" avec la particularité d'offrir un mode de vie compatible avec la culture de consommation américaine.

Ses concepteurs ont l'ambition de créer une cité exemplaire. Babcock Ranch est la première ville des Etats-Unis à être totalement alimentée par l'énergie solaire. Pas moins de 343.000 panneaux ont été installés. La plupart dans une grande ferme solaire. Un investissement colossal.

"Tout le monde voudra en faire autant"

L'homme à la source du projet est Syd Kitson, un ancien joueur de football américain : "Nous avons créé cela pour en faire un modèle d'avenir aux Etats-Unis. Nous voulons prouver que le développement durable et la préservation de l’environnement ont non seulement un sens pour la planète et les futures génération, mais aussi que ça marche d'un point de vue économique. Si les maisons se vendent bien, on prouvera que c'est viable économiquement. Alors, tout le monde voudra en faire autant"

La ville, elle-même, a été dessinée afin de favoriser les piétons. Tous les centres d'intérêt sont proches les uns des autres. 

"Ca, c'est le tout début de notre centre ville. Derrière moi, c'est le futur centre de santé et la salle de sports. Ici, on a un petit café où on peut aussi acheter des glaces et là, c'est la supérette. Enfin là, on peut louer des vélos ou des petits bateaux pour aller sur le lac", explique l'un de ses nouveaux habitants. 

Un choix militant

La ville est également totalement autonome du point de vue de l'eau. Tout est recyclé, des puits alimentent la ville et une centrale d'épuration a été construite. 

Le pari est de concilier une consommation responsable et un mode de vie à l'américaine. Pas question de laisser tomber la piscine.

La recette : réduire la surface des maisons. Ici, les maisons font 160 mètres carrés là ou une famille américaine normale préférerait 250 mètres carrés. 

Les prix des maisons varie de 200.000 à 500.000 euros, le double des prix pratiqués dans la région, le tout investi dans les matériaux et l'isolation. Mais pour ces nouveaux habitants, il s'agit d'un choix militant : "On est très fiers de réduire notre empreinte carbone, notre impact sur cette terre. On est des pionniers"

A l'heure actuelle, une centaine de maisons a été construite, il reste beaucoup de places pour les futurs habitants.

Notons encore que la ville s'est dotée d'un autobus électrique autonome. C'est le premier exemplaire, un autre devrait suivre sous peu. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK