La délégation belge en force à l'Assemblée générale de l'ONU, dernière ligne droite vers le Conseil de sécurité

En juin dernier, la Belgique a été désignée pour occuper l'un des sièges non-permanents de la plus importante enceinte internationale, en 2019 et 2020.
En juin dernier, la Belgique a été désignée pour occuper l'un des sièges non-permanents de la plus importante enceinte internationale, en 2019 et 2020. - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

La 73e Assemblée générale des Nations Unies, qui débute ce lundi à New York, est cruciale. Ce rendez-vous diplomatique, qui réunit les Présidents, Premiers ministres et ministres de 193 Etats membres de l’ONU, constitue, pour la Belgique, la dernière ligne droite avant son retour au Conseil de sécurité. En juin dernier, la Belgique a été désignée pour occuper l'un des sièges non-permanents de la plus importante enceinte internationale, en 2019 et 2020.

La Belgique peaufine son futur rôle de membre non-permanent au Conseil de sécurité

Une importante délégation ministérielle est présente à New York. Le Premier ministre Charles Michel, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, le ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo et la ministre de la Santé Maggie De Block se rendent au siège des Nations Unies.

La délégation vient y préparer ce moment clé pour la diplomatie belge. De nombreuses rencontres bilatérales figurent à l’agenda de Charles Michel et de Didier Reynders, notamment avec leurs collègues des pays qui siégeront en qualité de membres non-permanents avec la Belgique. La présence à plusieurs "side-events" doit aussi définir les priorités internationales de la Belgique.

Charles Michel à l’Assemblée générale de l’ONU

Le Premier ministre doit s’exprimer jeudi 27 septembre à 20h, heure belge, devant l’Assemblée générale des Nations Unies. Pour Charles Michel, c’est l’occasion de souligner l’agenda diplomatique et les axes de la politique internationale de la Belgique.

L’allocution du Premier ministre aura pour toile de fond le discours de Donald Trump. Le Président américain doit prendre la parole mardi devant l'Assemblée générale. Après la Corée du Nord l’année dernière, le président Trump pourrait s'en prendre cette année à l'Iran. C’est ce qu’affirment plusieurs sources proches de la Maison blanche.

Mercredi, Donald Trump préside une session du Conseil de sécurité dédiée à la non-prolifération des armes de destruction massive. Charles Michel y a été invité en qualité de nouveau membre, avant que la Belgique n'obtienne officiellement le statut d'observateur à partir du 1er octobre.

Offensive de la diplomatie belge

L’Assemblée générale est aussi l’occasion de "side-events" et de rencontres bilatérales organisées en parallèle de l’événement onusien. Charles Michel devrait rencontrer plusieurs acteurs majeurs des différentes crises qui secouent le Moyen-Orient.

Le Premier ministre est aussi attendu à une réunion consacrée à la région des Grands Lacs, ainsi qu'à un sommet sur le climat avec le président français Emmanuel Macron et l'ancien maire de New York Michael Bloomberg.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, participe entre autres à un sommet sur la paix organisé en l'honneur du centenaire de la naissance de Nelson Mandela. Il est aussi attendu à des événements dédiés notamment aux enfants dans les conflits armés.

Au menu du programme du ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, figure une initiative éducative de l'Unicef. La ministre de la Santé, Maggie De Block, est également à New York. La santé fait partie représente l’un des grands thèmes de cette semaine à l’ONU.

La Reine en mission express de 48h à New York

La Reine Mathilde est quant à elle arrivée ce dimanche à New York, où elle enchaînera réunions et autres rencontres, en sa qualité de "SDG advocate" de l’ONU. Comprenez: ambassadrice des Nations unies. C’est l’un des 17 visages choisis par l’ONU pour promouvoir les objectifs de développement durable à l'horizon 2030. La Reine partage cette mission avec d’autres personnalités mondialement connues, comme le footballeur Lionel Messi ou encore la chanteuse colombienne Shakira.

La Reine participe par ailleurs à un sommet pour la Paix, en honneur de Nelson Mandela. Elle prendra aussi la parole lors d'une conférence sur l'enfance dans les conflits armés. Elle assistera à l’ouverture de la 73ème Assemblée générale et visitera une école secondaire pour des enfants au parcours de vie difficile. Enfin, la Reine participera au débat #SheIsEqual, dans le cadre d'une campagne internationale pour lever 500 millions d'euros en vue d'améliorer le quotidien de femmes et filles dans le monde. Des thèmes en lesquels la Reine se reconnaît particulièrement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK