La crise du coronavirus fait chuter d'un tiers le nombre de demandeurs d'asile, par rapport à 2019

Le nombre de demandeur d'asile a diminué suite au coronavirus
Le nombre de demandeur d'asile a diminué suite au coronavirus - © HATIM KAGHAT - BELGA

Avec la pandémie de Covid-19 et les limitations des déplacements, les enregistrements de demandes d’asile à travers l’UE additionnée de la Norvège et de la Suisse restent bien plus bas qu’habituellement, informe mercredi le Bureau européen d’appui en matière d’asile.

Sur les mois de janvier à août 2020, le total de demandes de protection internationale dans cette zone était de 31% moins élevé que durant la même période en 2019.

Par rapport à juillet (près de 43.000), les demandes enregistrées au mois d’août étaient même moins nombreuses (un peu plus de 40.000), ce qui prouve selon le Bureau qu’on n’est pas encore sorti des effets délétères du coronavirus sur les possibilités de demander l’asile en Europe.

Un peu moins d’un tiers des dossiers traités durant l’été a abouti à une décision positive pour la personne migrante.

La plupart des demandes, en août, venaient de personnes de nationalité syrienne, afghane, vénézuélienne ou colombienne.

Parallèlement, la pandémie a permis aux services compétentes de résorber une partie de l’arriéré dans le traitement de dossiers. Fin août, le total de dossiers en attente d’une décision en première instance était d’environ 411.000, dont plus de 300.000 attendent une issue depuis plus de 6 mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK