La crise climatique est une menace pour la sécurité mondiale, martèlent des dirigeants à l'ONU

La crise climatique est une menace pour la sécurité mondiale, martèlent des dirigeants à l'ONU
La crise climatique est une menace pour la sécurité mondiale, martèlent des dirigeants à l'ONU - © JONATHAN NACKSTRAND - AFP

Les dirigeants du Conseil de sécurité de l'ONU se réunissaient mardi pour débattre des implications du changement climatique sur la paix internationale, à l'initiative du Britannique Boris Johnson, qui a appelé à une action rapide pour protéger "la stabilité de notre monde".

"Le changement climatique est une menace pour notre sécurité collective", a martelé M. Johnson, dont le pays préside en février le Conseil de sécurité, sans hésiter à pointer les approches divergentes sur la question des 15 membres de cette instance.

"Je sais que certains pensent qu'il ne s'agit que de lubies vertes de quelques mangeurs de tofu qui aiment étreindre les arbres, inopportunes en politique et en diplomatie internationale", a-t-il dit. "Je ne pourrais pas être en plus profond désaccord."

"Quand allons-nous faire quelque chose si nous n'agissons pas maintenant? Lorsque des masses de gens fuyant la sécheresse, des feux ou des conflits pour accéder à des ressources, arriveront à nos frontières?", a-t-il demandé. "Que vous le vouliez ou non, c'est une question de quand, et non de si, vos pays et vos peuples devront affronter les conséquences du changement climatique sur la sécurité." Le Premier ministre britannique a, peu après son discours, dû quitter la séance.

Cette session se tient quelques jours après le retour formel des Etats-Unis dans l'accord de Paris.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK