La Cour pénale internationale a ordonné la libération provisoire de Jean-Pierre Bemba

La Cour pénale internationale (CPI) a ordonné mardi la libération provisoire de l'ancien vice-président et sénateur congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté à la surprise générale vendredi dernier de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité commis par ses troupes en Centrafrique, ont rapporté plusieurs médias.

Ancien riche homme d'affaires devenu chef de guerre puis vice-président, il avait été condamné en première instance en 2016 à 18 ans de prison en première instance, la peine la plus lourde jamais prononcée par la CPI, pour les meurtres, viols et pillages commis en Centrafrique par sa milice le Mouvement de Libération du Congo (MLC), une rébellion soutenue par l'Ouganda, entre octobre 2002 et mars 2003.

Bien qu'acquitté, le Congolais n'a pas été libéré en raison d'une autre condamnation dans une affaire annexe dont la procédure est encore en cours. A l'issue d'une audience qualifiée d'urgente par la Cour qui siège à La Haye, la 6ème chambre de la CPI a signifié sa libération provisoire mardi après-midi.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK