La Corée du Nord affirme que Trump est "dépourvu de raison" et précise son plan d'attaque

Les altercations entre Kim Jong-Un et Donald Trump font la Une des médias en Corée du Sud.
Les altercations entre Kim Jong-Un et Donald Trump font la Une des médias en Corée du Sud. - © JUNG YEON-JE - AFP

La Corée du Nord a affirmé jeudi matin que le président américain Donald Trump était "dépourvu de raison" et que seule la force fonctionne avec lui, a indiqué l'agence de presse nord-coréenne KCNA."Un dialogue sensé n'est pas possible avec un tel gars dépourvu de raison et seule la force absolue fonctionne avec lui", écrit l'agence citant le général Kim Rak Gyom, quelques heures après une mise en garde de M. Trump au dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un. Selon KCNA, l'armée nord-coréenne aura achevé à la mi-août ses plans pour une attaque contre le territoire américain de Guam, une petite île du Pacifique d'une importance stratégique pour les Etats-Unis.

Le projet contre Guam sera finalisé pour la mi-août

Le général Rak-Gyom, a précisé que l'armée nord-coréenne apportera les touches finales à son projet contre Guam d'ici la mi-août. L'armée explique que quatre missiles seront tirés simultanément et qu'ils survoleront les préfectures japonaises de Shimane, Hiroshima et Koichi. Les engins "voleront 17 minutes et 45 secondes sur une distance de 3356,7 km, et s'écraseront en mer à 30 ou 40 km de Guam". Ils s'abîmeraient ainsi à l'extérieur des eaux territoriales américaines. 

Le Japon, qui a déjà averti qu'il abattrait tout missile menaçant son territoire, a réaffirmé qu'il ne pourrait "jamais tolérer les provocations" du pays reclus.

Guam, une île reculée de quelque 550 km2 est un avant-poste clé pour les forces américaines sur la route de l'Asie, où vivent 162 000 personnes. Environ 6000 soldats y sont déployés et elle dispose surtout d'une base aérienne capable d'accueillir les bombardiers lourds américains du B-52 au B-2 en passant par le B-1. Donald Trump a encore intensifié mercredi l'escalade verbale face à la Corée du Nord, vantant la puissance nucléaire américaine, après avoir promis mardi le "feu et la colère" au régime de Kim Jong-Un.

>>> A lire aussi : Guam: l'île perdue du Pacifique hautement stratégique

Sujet JT (13h) à propos de l'île de Guam

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir