La Commission rejette le budget italien, une première dans l'histoire de l'UE

La Commission rejette le budget italien
La Commission rejette le budget italien - © GERARD CERLES - AFP

La Commission européenne a durci mardi son bras de fer avec la coalition populiste au pouvoir en Italie en rejetant son projet de budget 2019, une première dans l'histoire de l'UE, a-t-on appris auprès d'une source européenne.

Lors d'une conférence de presse mardi après-midi à Strasbourg, le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, va demander à l'Italie "de réviser son budget", qui sort largement des clous européens, a déclaré cette source à l'AFP.

Pas de "plan B"

Rome dispose désormais de trois semaines pour élaborer un nouveau budget. Le Premier ministre Giuseppe Conte a déjà fait savoir qu'il n'avait pas de "plan B" et ne pas vouloir modifier de manière substantielle son projet de budget 2019.

La coalition formée de la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) prévoit un déficit à 2,4% du PIB en 2019, contre 0,8% pour le précédent gouvernement, puis à 2,1% en 2020 (contre 0) et à 1,8% en 2021. Rome s'est aussi engagée à porter la dette publique, actuellement à quelque 131% du PIB à 126,5% en 2021.

Alors que la Commission l'avait sommée de lui fournir avant lundi midi des "clarifications" sur son budget, "jugé hors des clous" européens, elle a maintenu le cap.

La décision de Bruxelles "ne change rien", a assuré Matteo Salvini, vice-Premier ministre, à des journalistes italiens pendant un déplacement en Roumanie.

"Cela ne change rien, que ces messieurs de la spéculation se rassurent, on ne retourne pas en arrière", a déclaré Matteo Salvini, patron de la Ligue (extrême droite) et homme fort du gouvernement de coalition avec le Mouvement 5 étoiles (M5S, populiste).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK