La citoyenneté s'achète à prix d'or à Malte

Owen Bonnici, vice-ministre de la justice, se félicite de son programme d'immigration sélective, véritable appel du pied aux riches investisseurs
Owen Bonnici, vice-ministre de la justice, se félicite de son programme d'immigration sélective, véritable appel du pied aux riches investisseurs - © Tous droits réservés

La République de Malte a décidé de mettre en vente sa citoyenneté. S'offrir un passeport européen, c'est désormais possible, à condition d'avoir un compte en banque très bien garni. Les seuls clients potentiels sont les millionnaires de la planète.

Des phéniciens aux anglais, en passant par les grecs et les preux chevaliers, la petite île de Malte qui trône sur la Méditerranée, a toujours vécu au rythme de ses envahisseurs.

Mais les temps ont changé. Désormais la république de Malte rêve de s'offrir aux plus riches. Une façon d’appâter les investisseurs.

Depuis quelques semaines, l'île a en effet mis en vente quelque 1800 passeports. Tarif pour s'offrir la précieuse citoyenneté : 650.000 euros pour le chef de famille, 25.000 euros pour son épouse, avec en prime, l'achat de 150.000 euros de titres maltais et d' une résidence sur l'île.

Le gouvernement travailliste n'est pas peu fier d'avoir mis sur pied ce programme unique en son genre, qui devrait permettre de renflouer les caisses de l'Etat.
Car, outre le tourisme et les investissements étrangers, Malte est une île sans richesses.

Découvrez, ci-dessous, le reportage de Valérie Dupont, sur place.

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK