La Chine 25 ans après Tiananmen, amie ou ennemie ? Relisez le chat

Honk Kong : commémoration de la répression de Tienanmen
Honk Kong : commémoration de la répression de Tienanmen - © AFP PHOTO / Philippe Lopez

Il y a 25 ans, l'Armée populaire de libération écrasait sous les chars le soulèvement des étudiants de la place Tiananmen. A ce jour, on ignore encore le nombre des victimes de cette brutale répression. Le fol espoir de la jeunesse chinoise s'est depuis envolé : la Chine reste un Etat autoritaire, dirigé par un parti unique se réclamant toujours de son fondateur, Mao Tse Toung. Paradoxalement, c'est aujourd'hui l'une des premières puissances économiques mondiales, membre du G20.

Symptomatique : lorsqu'un président chinois visite un pays européen, ses hôtes veillent plus que jamais à lui éviter le moindre désagrément : pas de drapeau tibétain ou taïwanais sur le parcours présidentiel, pas de manifestation, pas d'interpellation visible... Un "traitement de faveur" qui irrite et intrigue : imagine-t-on qu'on interdise les critiques lors d'une visite d'un dirigeant d'une nation démocratique ?

Faut-il réellement craindre la Chine et ses réactions ? Faut-il s'accommoder de ses "différences", ainsi que certains nomment pudiquement l'absence d'Etat de droit et les atteintes aux droits fondamentaux qui restent nombreuses en Chine?

Mais pourrait-on à l'inverse ignorer ce géant économique ? Peut-on imaginer isoler politiquement la Chine ? Pour autant, peut-on ignorer que ses visées expansionnistes en mer de Chine sont susceptibles de déstabiliser gravement tout l'extrême-orient ?

Comment la Chine peut-elle évoluer; et la liberté sera-t-elle finalement au bout du chemin pour plus d'un milliard d'individus ? 

Pour évoquer ces questions et toutes celles que vous leur avez posées, nous avions invité deux spécialistes de la Chine contemporaine: Séverine Arsène, rédactrice en chef de la revue Perspectives chinoises et chercheuse au sein du Centre d'études français sur la Chine contemporaine ; ainsi que Thierry Kellner, chercheur associé au GRIP et au Brussels Institute of Contemporary China Studies. 

Avec eux, nous sommes revenus sur les aspects les plus marquants de l'évolution chinoise au cours de ce dernier quart de siècle. Relisez ci-dessous toutes leurs interventions.

 

T.N.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK