La cheffe de l’opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa, promet de poursuivre le combat

La cheffe de l’opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa a promis lundi de poursuivre le combat, lors d’un meeting organisé un an après l’élection présidentielle où elle s’est présentée face à l’homme fort du Bélarus, Alexandre Loukachenko.

"Nous avons voté pour la liberté" le 9 août 2020, a-t-elle déclaré lors du rassemblement de 200 personnes au centre de Vilnius, auquel la Première ministre lituanienne Ingrida Simonyte a participé.

Nous poursuivrons le combat pour que des milliers de personnes puissent sortir de prison

"Durant l’année écoulée, nous avons appris une leçon : si nous arrêtons, la génération de nos enfants paiera encore plus cher pour obtenir sa liberté. Nous n’arrêterons pas. Nous poursuivrons le combat pour que des milliers de personnes puissent sortir de prison. Nous poursuivrons le combat pour nous nous libérer de la peur qui étreint notre pays", a-t-elle dit.

Svetlana Tikhanovskaïa avait décidé de se présenter à la présidentielle biélorusse l’an dernier après le rejet de la candidature et l’arrestation de son mari, un blogueur d’opposition.


►►► À lire aussi : Tensions au Biélorussie : Londres et Washington renforcent les sanctions, un an après l’élection contestée


Elle a mené une campagne bien accueillie et a proclamé sa victoire après l’élection avant de fuir en Lituanie quelques jours plus tard, craignant pour sa sécurité alors que les autorités réprimaient durement d’immenses manifestations de protestation.

Elle a depuis obtenu le soutien des pays occidentaux, qui jugent la réélection de M. Loukachenko frauduleuse, et rencontré récemment le président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK