La Californie appelle ses voisins pour lutter contre les incendies, qui ont fait au moins 21 morts

La Californie a fait appel aux États proches, et au-delà, pour lutter contre les incendies particulièrement violents qui ont fait au moins 21 morts depuis dimanche. Les autorités de l'État américain le plus peuplé ont déjà obtenu des ressources d'États proches (Nevada, Washington, Oregon, Arizona) et d'autres devraient suivre.

"Ces incendies brûlent plus vite que ne peut courir un pompier"

"C'est un événement grave, sévère, catastrophique", a prévenu Ken Pimlott, responsable du département californien des forêts et de la protection incendie, lors d'une conférence de presse de l'Agence des situations d'urgence du gouverneur de Californie (Cal OES).

"Ces incendies brûlent littéralement plus vite que ne peut courir un pompier dans certaines zones", a-t-il ajouté. Il a prévenu que les incendies allaient "rester très imprévisibles pendant les prochains jours".

70 hélicoptères et 30 avions

Attisés par des vents pouvant dépasser 60 km/h avec seulement 8% d'humidité dans l'air, 22 incendies ont calciné depuis dimanche soir près de 69 000 hectares dans huit comtés californiens. Les pompiers estiment qu'au moins 3500 bâtiments (maisons et commerces) ont été détruits. Plus de 8000 pompiers luttent contre les flammes, sans parvenir jusqu'à présent à les circonscrire, appuyés dans les airs par plus de 70 hélicoptères et 30 avions bombardiers d'eau et des centaines de véhicules au sol.

Dans le comté de Sonoma, l'incendie baptisé "Tubbs" a tué à lui seul onze personnes, devenant le sixième plus mortel de l'histoire de la Californie. Entre dimanche soir et mercredi matin, il a détruit plus de 570 bâtiments. Plus de 25 000 personnes ont été chassées de chez elles par les flammes dans ce comté.

Des quartiers de la ville de Santa Rosa ont été complètement calcinés par les incendies

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK