La Birmanie libère 44 prisonniers politiques pour la visite de B. Obama

Aung San Suu Kyi et Barack Obama en Birmanie
Aung San Suu Kyi et Barack Obama en Birmanie - © Nicolas ASFOURI (AFP)

Le président américain Barack Obama, en visite historique à Rangoun pour soutenir les réformes politiques en cours, a été reçu lundi au domicile de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, qui a exprimé une certaine prudence en craignant "le mirage du succès" de ces réformes politiques. A l'occasion de la visite de Barack Obama, 44 prisonniers politiques ont été libérés.

Les deux lauréats du prix Nobel de la paix (1991 et 2009) s'étaient déjà rencontrés brièvement en septembre, à la Maison Blanche. Ils se sont entretenus cette fois dans la maison de famille d'Aung San Suu Kyi, où elle a passé 15 ans en résidence surveillée.

"Le moment le plus difficile dans une transition est quand le succès est en vue. Nous devons alors faire très attention de ne pas être trompés par le mirage du succès", a déclaré celle que ses admirateurs appellent la "Dame".

Elle a par ailleurs remercié le président pour le "soutien dévoué" des Etats-Unis au mouvement démocratique en Birmanie.

Au moins 44 prisonniers politiques ont été libérés lundi en Birmanie au moment où le président américain Barack Obama arrivait dans le pays pour une visite historique, a indiqué un militant à l'AFP.

"Nous savons que 44 prisonniers politiques ont été libérés lundi", a déclaré Soe Tun, responsable de l'organisation de l'opposition Génération 88. L'Association d'assistance aux prisonniers politiques de Birmanie (AAPP), basée en Thaïlande, a confirmé ce chiffre sur sa page Facebook.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK