L'Union européenne vote son budget 2019 après des négociations difficiles: des moyens supplémentaires pour la recherche

L'Union européenne vote son budget 2019 après des négociations difficiles: des moyens supplémentaires pour la recherche
L'Union européenne vote son budget 2019 après des négociations difficiles: des moyens supplémentaires pour la recherche - © GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP

Le Parlement européen a adopté mercredi le budget 2019 de l'UE, point final à des négociations de fin d'année difficiles qui avaient nécessité une nouvelle proposition de la Commission après un blocage.

Le budget 2019, année pendant laquelle le Royaume-Uni a accepté de maintenir sa contribution malgré le Brexit, prévoit un montant global de 165,8 milliards en termes d'engagements (sommes prévues pour des programmes qui peuvent s'étendre sur plus d'une année) et de 148,2 milliards d'euros en termes de paiements (sommes effectivement dépensées).

Une somme de 1,3 milliard d'euros est mise de côté pour permettre à l'UE de réagir en cas d'"imprévus".

La Commission avait dû présenter un nouveau projet de budget fin novembre après l'échec de négociations tendues entre les eurodéputés et les Etats membres. Le principal point de blocage portait sur le souhait du Parlement européen de pouvoir utiliser en 2019 des crédits qui avaient été prévus mais non utilisés en 2017 pour le programme européen de recherche "Horizon 2020".

Des moyens pour la recherche

Le président de la commission Budget au Parlement Jean Arthuis a salué ce budget comme répondant à "deux grandes priorités". "Je pense d'abord à la recherche: nous avons pu inscrire en ultime démarche 150 millions d'euros supplémentaires, pratiquement 11% de plus par rapport à 2018. C'est ainsi qu'on prépare l'avenir de l'Europe. S'agissant d'Erasmus, qui nous est si cher, nous avons pu inscrire 240 millions d'euros supplémentaires", a-t-il souligné, cité dans un communiqué du Parlement.

Le Conseil de l'UE (les Etats membres) s'était de son côté félicité, à l'issue des négociations, d'un budget "solide (qui) va aider à gérer de façon efficace la migration, bénéficier aux chercheurs et aux jeunes, et soutenir la croissance économique en Europe", selon Hartwig Löger, ministre des Finances autrichien, dont le pays tient la présidence tournante de l'UE.

Les fonds dédiés à la gestion de la migration (1,1 milliard d'euros) ont été renforcés (+55,9% par rapport à 2018).

Les budgets annuels de l'UE s'inscrivent dans un cadre pluriannuel de sept ans (2014-2020 pour celui en cours), qui fixe des montants maximaux.

Archives : Journal télévisé 02/05/2018

En mai dernier, la Commission européenne présentait ses perspectives budgétaires au-delà de 2020, quand le Royaume-Uni ne participera plus au budget. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK