L'Union européenne confirme un doublement de son effort pour la force G5 Sahel

Jean-Claude Juncker a invité les autres donateurs à fournir eux aussi un effort supplémentaire en cette journée de conférence internationale.
Jean-Claude Juncker a invité les autres donateurs à fournir eux aussi un effort supplémentaire en cette journée de conférence internationale. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a confirmé vendredi matin, à l'ouverture d'une conférence internationale sur le Sahel à Bruxelles, que l'Union ajoutera 50 millions d'euros aux 50 millions qu'elle a déjà apportés à la force conjointe G5 Sahel, en gestation.

L'UE se hisse ainsi au même niveau de soutien que le principal bailleur de fonds actuel, l'Arabie saoudite, pour cette force appelée à réunir jusqu'à 5000 militaires issus des cinq pays du groupe, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Tchad et la Mauritanie. Jean-Claude Juncker a invité les autres donateurs à fournir eux aussi un effort supplémentaire en cette journée de conférence internationale.

Tour de table avant l'entame de la réunion:

Plusieurs enjeux

L'enjeu au Sahel est non seulement humanitaire et de coopération au développement, mais aussi d'écarter une source d'insécurité pour l'Afrique qui risque de se reporter sur l'Europe. La crainte est de voir dans le Sahel se développer un nouveau terrain du terrorisme, après la chute de l'État islamique en Syrie et au vu de l'instabilité persistante en Libye.

Les besoins de la force conjointe G5 Sahel ont été évalués à 250 millions d'euros pour sa seule mise en place et à plus de 400 millions d'euros pour la rendre pleinement opérationnelle.

Déclaration du premier ministre belge Charles Michel:

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK