Otage français décapité: Hollande dénonce un assassinat "odieux"

L'otage français, Hervé Gourdel, a été "assassiné lâchement, cruellement, honteusement", a déclaré le chef de l'Etat français.
3 images
L'otage français, Hervé Gourdel, a été "assassiné lâchement, cruellement, honteusement", a déclaré le chef de l'Etat français. - © SAUL LOEB - BELGAIMAGE

Le président français François Hollande a condamné mercredi à New York le "lâche" et "odieux" assassinat d'un otage français en Algérie par un groupe islamiste affilié au groupe Etat islamiste, soulignant qu'elle renforçait sa "détermination" à lutter contre cette organisation.

L'otage français, Hervé Gourdel, a été "assassiné lâchement, cruellement, honteusement", a déclaré le chef de l'Etat français en soulignant que les frappes militaires françaises contre les jihadistes de l'Etat islamique en Irak se poursuivrait "le temps nécessaire".

Un groupe lié à l'organisation terroriste Etat islamique (EI) ayant enlevé dimanche un Français en Algérie a diffusé mercredi une vidéo, intitulée "Message de sang pour le gouvernement français", montrant sa décapitation.

"Nous accomplirons notre devoir (...) Nous continuerons les frappes dans les jours qui viennent, bien évidemment", avait déclaré mardi à Paris le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

François Hollande a annoncé qu'il réunirait "dès demain" jeudi à l'Elysée "un conseil de défense pour à la fois fixer les buts que nous avons assignés à nos opérations militaires et renforcer encore la protection de mes compatriotes".

Réactions belges

Le Premier ministre en affaires courantes Elio Di Rupo a dit refusé de "se laisser guider par la peur". "La terreur ne doit pas prévaloir", a-t-il affirmé.

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders a pour sa part condamné mercredi le "meurtre terrible" de l'otage français. "Notre pays continuera à s'engager internationalement dans la lutte contre cette terreur barbare", a-t-il ajouté.

Enlevé dans un lieu touristique

Hervé Gourdel avait été enlevé au lieu-dit Tizi N'koulal, un carrefour routier au coeur du parc national du Djurdjura, un haut lieu du tourisme, devenu sanctuaire des groupes armés islamistes dans les années 90.

Ses compagnons algériens (deux ou quatre, selon les versions de témoins interrogés par l'AFP) avaient été relâchés.

Les ravisseurs, membres du groupe jihadiste algérien Jund al-Khilafa (les soldats du califat) qui soutient l'organisation Etat islamique (EI), avaient menacé lundi de tuer leur otage si la France ne renonçait pas sous 24 heures à ses frappes aériennes en Irak.

Le groupe jihadiste avait revendiqué l'enlèvement dans une vidéo. Assis par terre, entouré de deux hommes masqués et armés de kalachnikovs, l'otage demande à François Hollande de favoriser sa libération.

Passionné de photo et de voyages

A la différence des Etats-Unis, la France se refuse à attaquer aussi l'organisation terroriste en Syrie. Les autorités françaises, qui étaient prêtes il y a un an à bombarder des objectifs militaires syriens pour défendre les civils, ont avancé jusqu'à présent l'absence de légitimité internationale pour attaquer aussi en Syrie. Mais cette position semble avoir évolué en début de semaine.

"Il n'y a pas à notre sens d'empêchement juridique à ce que les attaques de Daesh (appellation arabe du groupe EI) fassent l'objet de réactions aussi bien en Irak qu'en Syrie, ça nous semble faire partie de l'analyse que nous faisons de la possible légitime défense au titre de l'article 51 de la charte des Nations unies", a déclaré lundi le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

Hervé Gourdel était un passionné de photographie et de voyages. Il a notamment été au Maroc, où il organise des stages dans l'Atlas marocain depuis une vingtaine d'années, au Népal et en Jordanie.

"J’ai toujours eu envie de fixer ces paysages si extraordinaires à mes yeux ! (...) C’est dans l'Atlas marocain que j’ai commencé à évoluer. J’ai eu envie de ramener des images des gens qui y vivent", explique-t-il sur son site internet professionnel.

AFP

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK