L'Ukraine s'engage à payer à la Russie sa facture gazière

RTBF
RTBF - © RTBF

Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a déclaré vendredi que l'Ukraine paierait dans la journée sa facture pour le gaz russe livré en mai, tandis que Moscou agite le spectre d'une nouvelle crise gazière entre les deux pays.

"D'ici une heure, le virement va partir", a-t-il dit à la mi-journée, cité par l'agence Interfax, au cours d'une réunion du Conseil de sécurité et de défense nationale, la date limite pour ce paiement arrivant à échéance dimanche.

Viktor Iouchtchenko a indiqué avoir ordonné une émission monétaire à cette fin: "je n'avais pas d'autre solution", a-t-il souligné, ajoutant qu'"il s'agit d'une émission de 3,8 milliards de hryvnias", soit environ 500 millions de dollars.

Le ministre de l'Energie, Iouri Prodan, a pour sa part précisé que la banque d'Etat Ochtchadbank allait octroyer un crédit à la société publique des hydrocarbures Naftogaz pour régler les livraisons de gaz en mai, selon Interfax.

Le montant total de la facture gazière ukrainienne pour mai s'élève à 620 millions de dollars dont seulement 20%, soit quelque 120 millions de dollars, ont pu être rassemblés par Naftogaz, a déclaré jeudi un haut responsable de la présidence Bogdan Sokolovski.

Vendredi, Bogdan Sokolovski a estimé que la Russie devrait s'excuser auprès de l'Ukraine pour ses déclarations sur l'incapacité de Kiev à payer ses importations de gaz.

"Nous nous attendons à ce qu'une fois le paiement réalisé, la partie russe s'excuse pour ses déclarations humiliantes sur la capacité de Kiev à payer le gaz", a-t-il relevé, selon Interfax.

Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, avait déclaré mercredi à Helsinki que les livraisons de gaz russe à l'Europe via l'Ukraine risquaient de "cesser complètement" fin juin ou début juillet si Kiev ne parvenait pas payer.

Le géant gazier russe Gazprom doute de la capacité de l'Ukraine à payer sa facture d'ici au 7 juin, avait déjà noté mardi le patron de la société Alexeï Miller après une rencontre avec le chef de Naftogaz Oleg Doubina.

Le président russe Dmitri Medvedev avait aussi indiqué le 22 mai avoir des "doutes" sur les capacités de paiement de Naftogaz.

Moscou et Kiev ont été en proie en janvier à un grave conflit gazier, qui s'est traduit par deux semaines d'interruption des livraisons gazières russes aux clients occidentaux de Gazprom, l'Ukraine étant la principale voie de transit pour ces approvisionnements.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK