L'UE sanctionne les participants à la construction d'un pont entre la Russie et la Crimée

Un pont de 19 km entre la Russie et la Crimée.
Un pont de 19 km entre la Russie et la Crimée. - © ALEXANDER NEMENOV - AFP

Le Conseil de l'Union européenne a ajouté six entités à sa liste de sanctions relatives aux actions "compromettant ou menaçant l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine", a-t-il annoncé mardi dans un communiqué. Ces entités ont participé à la construction du pont du détroit de Kertch, qui relie la Russie à la péninsule de Crimée annexée illégalement par Moscou en 2014.

Gel des avoirs à l'encontre de 155 personnes dans le cadre de ce régime de sanction

Les mesures prises par l'UE consistent en un gel des avoirs, ce qui signifie que tous les avoirs appartenant à ces entités dans l'Union sont gelés et que les personnes et entités établies au sein du bloc européen ne peuvent mettre aucun fonds à leur disposition.

La décision d'ajouter ces entités porte à 44 le nombre total de celles inscrites sur la liste de l'UE. Par ailleurs, l'Union a institué une interdiction de pénétrer sur son territoire et un gel des avoirs à l'encontre de 155 personnes dans le cadre de ce régime de sanctions.

Le président ukrainien Petro Porochenko a "salué" sur Facebook cette décision de l'UE de sanctionner ceux "impliqués dans la construction illégale du pont de Kertch".

Pour sa part, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a dénoncé une "politique subversive" de l'Union européenne dirigée selon elle "contre les habitants de la Crimée". "L'Occident agit de manière conséquente: il encourage ceux qui ont mis en place un blocus énergétique de la Crimée et poursuit ceux qui construisent des sites et des infrastructures civiles", a déclaré Mme Zakharova, citée par les agences de presse russes.

Outre ces nouvelles décisions de l'UE, les sanctions économiques visant des secteurs spécifiques de l'économie russe ainsi que les mesures restrictives en réponse à l'annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol sont toujours en vigueur.

Vladimir Poutine inaugurant le "pont de Crimée", au volant d'un camion, le 15 mai

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK